site_title

À propos

  • Historique du projet
  • Crédits

  • Historique du projet

    En 1952, les manuscrits de Philippe Renouard (1862-1934) ont été légués par ses héritiers à la Réserve des livres rares de la Bibliothèque nationale de France, à charge d’en faire la publication scientifique. Philippe Renouard, suivant une longue tradition familiale, exerça d’abord le métier d’imprimeur avant de se consacrer à la bibliographie savante : il s’était fixé comme objectif principal de recenser et décrire toutes les éditions imprimées à Paris au 16e siècle, afin d’établir pour chaque imprimeur-libraire une bio-bibliographie s’appuyant aussi sur l’analyse du matériel typographique et des sources d’archives. Grâce à des dépouillements de catalogues, des visites dans les bibliothèques de France et d’Europe, et une correspondance soutenue avec les conservateurs et érudits de son temps, il rassembla une masse considérable de renseignements dont une partie seulement a été publiée. Donnant une suite aux travaux de son aïeul Antoine-Augustin Renouard sur la famille Estienne, il rédigea en 1894 la Bibliographie des éditions de Simon de Colines, successeur d’Henri Ier Estienne. Il se tourna ensuite vers un autre grand personnage de l’édition parisienne de la Renaissance en publiant la Bibliographie des impressions et des œuvres de Josse Badius Ascensius…, 1462-1535 (1908). Il est aussi l’auteur de trois ouvrages généraux qui restent encore aujourd’hui des manuels de référence : le répertoire des Imprimeurs parisiens, libraires,… depuis l’introduction de l’imprimerie à Paris (1470) jusqu’à la fin du 16e siècle (1898) ; les Documents sur les imprimeurs, libraires,… ayant exercé à Paris de 1450 à 1600 (1901) ; et le catalogue des Marques typographiques parisiennes des 15e et 16e siècles (1926). Le Répertoire des imprimeurs parisiens a fait l’objet d’une édition révisée par Jeanne Veyrin-Forrer et Brigitte Moreau en 1965.
    Mais l’essentiel de sa Bibliographie parisienne du 16e siècle est restée manuscrite, consignée dans les nombreux carnets et fiches légués après sa mort à la Bibliothèque nationale : on y trouve plus de 20 000 notices d’édition, des fiches d’index, des analyses de documents d’archives. Les notices forment deux ensembles : l’un, avec des descriptions brèves, suit un classement chronologique, et n’était sans doute pas destiné à être publié tel quel ; l’autre, avec des descriptions longues classées alphabétiquement par imprimeurs-libraires, a été mis au net jusqu’à la lettre P incluse.

    Dans sa séance du 22 mars 1957, la Commission des travaux historiques de la Ville de Paris adoptait le principe de la publication augmentée de ces travaux restés inachevés, avec le concours scientifique du CNRS et de la Bibliothèque nationale. À la suite de cet accord, quatorze volumes ont été publiés suivant deux séries, correspondant aux deux états des manuscrits : la première, dite le « Grand Renouard », publiée à partir de 1964 et classée par ordre alphabétique de noms de libraires et d’imprimeurs (Imprimeurs et libraires parisiens du 16e siècle) ; la seconde, dite le « Petit Renouard », correspondant à un classement par ordre chronologique des éditions (l’Inventaire chronologique des éditions parisiennes du 16e siècle, parue à partir de 1972 et rédigée jusqu’à sa disparition en 1994 par Brigitte Moreau).
    Imprimeurs et libraires parisiens du 16e siècle : T. I. Abada-Avril, 1964 ; T. II. Baaleu-Banville, 1969 ; T. III. Baquelier-Billon, 1979 ; T. IV. Binet-Blumenstock, 1986 ; T. V. Bocard-Bonamy, 1991 ; Fascicule Breyer, 1982 ; Fascicule Brumen, 1984 ; Fascicule Cavellat, Marnef et Cavellat, 1986 ; Fascicule Loys, 1995.
    Inventaire chronologique des éditions parisiennes du 16e siècle : T. I. 1501-1510, 1972 ; T. II. 1511-1520, 1977 ; T. III. 1521-1530, 1985 ; T. IV. 1531-1535, 1992 ; T. V. 1536-1540, 2004.

    Aujourd’hui la Bibliothèque nationale de France, avec l’accord de la Ville de Paris, continue seule ce projet de publication sous une forme nouvelle : une base de données en ligne utilisant les outils du Web sémantique, intitulée BP16 (Bibliographie des éditions Parisiennes du 16e siècle). Ce site contient dans un premier temps les 10 000 notices issues des cinq volumes de l’Inventaire chronologique des éditions parisiennes du 16e siècle (1501-1540). Enrichies des liens aux autorités de la BnF et aux fiches de référence data.bnf.fr, ces notices seront progressivement revues et reliées aux exemplaires décrits dans Catalogue général de la BnF. Les notices des éditions publiées de 1541 à 1550 feront l’objet d’un prochain chargement.


    Crédits

    La réalisation de la base de données en ligne BP16 a pu être achevée grâce à l’inscription du projet « Renouard en ligne » aux deux plans triennaux de recherche correspondant aux périodes 2010-2012 et 2013-2015. Richement doté et soutenu par la délégation à la Stratégie et à la Recherche ainsi que par la mission de Coordination de la direction des Collections, le département de la Réserve des livres rares a pu poursuivre ses importants travaux dédiés à l’imprimerie et à la librairie parisienne du XVIe siècle.

    Menée sous la direction de Magali Vène, la construction de la base des éditions parisiennes du 16e siècle est le résultat d’une collaboration fructueuse entre la Réserve des livres rares et d’autres départements de la BnF. Pour faire suite à la rétroconversion augmentée des cinq volumes publiés et numérisés de l’Inventaire chronologique, la Réserve des livres rares s’est chargée de l’harmonisation et de l'amélioration scientifique des données ainsi que de la création de liens vers les autorités de la BnF (Ioanna Rapti, Giovanna Hendel, Yoanna Planchette, Stéphanie Rambaud, Solange Martin).

    L’équipe BP16 a également bénéficié de l’accompagnement actif de la Direction des Services et des réseaux : pour le format Intermarc (Cécile Bellon du pôle Données bibliographiques et Sylvie Florès du bureau Études et accompagnement) ; pour les autorités (Christine Franconnet et Philippe Pradel de Lamaze du pôle Données d’autorités) ; pour les extractions-corrections automatisées et la préparation au chargement des notices dans le Catalogue général (Mireille Pouget de la cellule Données bibliothéconomiques). Les autorités imprimeurs-libraires ont été créées par Jean-Dominique Mellot, Anne Boyer et Wojciech Kolecki du service de l’Inventaire rétrospectif. La phase d’études et de développement a été pilotée en collaboration avec Romain Wenz et Agnès Simon (projet data.bnf.fr), Olivier Roussel (bureau Conception et développement), Franck Bellugeon et Jérôme Dupont (bureau Ingénierie et intégration), qui ont assuré l’interface entre la Réserve des livres rares et la société prestataire Logilab.